Campus MaNa est un centre unique de formation professionnelle international pour les créateurs sur un territoire d’exception au coeur de la Bourgogne.

avec Amandine Chhor
Du 23/09/2024 au 27/09/2024

La formation

Objectifs pédagogiques :

Imaginer les usages de demain via des installations et des mobilier collectifs tout en portant un nouveau regard sur les espaces publics est le propos de cet atelier dirigé par quatre interve- nants très complémentaires.

À l’issue de la formation, le stagiaire aura assimilé :

  • La compréhension de la méthodologie d’un projet collaboratif et sa mise en œuvre
  • L’apprentissage du dessin de mobilier et d’installations destinés à la collectivité en s’appuyant sur les usages et les formes
  • L’introduction à des références sur la fonctionnalité et l’esthétisme
  • L’initiation aux méthodes de travail en groupe, de la définition du concept à la réalisation du prototype
  • L’acquisition des techniques de base de la menuiserie

Contenu de la formation :

La formation invite les participants à concevoir et réaliser de nouvelles typologies de mobilier et installations en extérieur, en tissant des liens singuliers entre nature, points de vue et expérimentations in situ : du banc au kiosque, de la station de bus à l’ombrière.

Une immersion dans les paysages de Puisaye, cinq jours de partage et d’échanges, avec une approche concrète via la matière, au rythme du campus, permettront d’esquisser scénarii et utopies collectifs, le tout dans le but de proposer des espaces publics apaisants et sensibles.

Formateurs :

Avec Amandine Chhor
Détails

Amandine Chhor

Designer basée à Paris, Amandine a co-fondé avec son partenaire Aïssa Logerot le studio AC/AL, au sein duquel sa pratique se lie au design à travers la conception d’objets et de mobilier, pour des domaines variés allant de l’industrie à l’artisanat et au luxe (www.ac-al.com). Leur travail a été récompensé à de multiples reprises, et a été exposé dans des musées tels que le Centre Pompidou ou le Musée d’Art Moderne de Paris. Certaines de leurs pièces figurent aussi dans les collections permanentes du Musée des Arts Décoratifs.

En 2009, Amandine a également fondé l’association i.d.o, pensée comme une plateforme participative, riche d’un réseau de diverses compétences mis au service de projets solidaires, et qui s’intéresse à la valorisation des modes de production artisanaux et des conditions d’habitabilité des populations isolées. Son dernier projet, un potager flottant communautaire à base de jacinthe d’eau, a été soutenu par plusieurs fondations et vient d’être réalisé sur le lac Tonlé Sap, au Cambodge (www.ido-project.org).

Amandine est diplômée de l’ENSCI - Les Ateliers (2009) et titulaire d’une certification de l’ESSEC sur les Fondements de l'Entrepreneuriat Social et sur l'Évaluation de la Mesure d’Impact (2020). Elle considère la démarche et le processus créatif comme parties intégrantes du projet, et porte une attention particulière aux usages et aux interactions qui en découlent.

Mathieu Luzurier, ébéniste, menuisier

Originaire de Paris, Mathieu Luzurier est un artisan ébéniste de Puisaye. Il a commencé à étudier la biochimie et la bactériologie au lycée. Puis il entre à l’École Boulle et obtient son diplôme d’ébéniste en 4 ans. Il maîtrise l’art de mettre en valeur les multiples essences de bois, tant en massif qu’en placage, par les techniques traditionnelles et modernes. Au cours de son apprentissage, il fréquente plusieurs ateliers, comme ceux de Bernard Mauffret, Marc Desnoyer ou Alexandre Fougea. Mathieu a travaillé pour quelques entreprises à Paris et à Londres (A.K.A Design), et c’est en 2016 qu’il a commencé à diriger sa propre entreprise, en Bourgogne, connue sous le nom de M.A.C. Il fabrique des meubles, des dressings, des cuisines, pose des parquets, etc. Il adapte son travail et son esthétique à l’espace avec un souci du détail pointu. Enfant d’un « touche-à-tout », Mathieu maîtrise les principales connaissances dans de nombreux domaines de la construction afin de rénover des maisons du sol au plafond.

Laure Fernandez

Enseignante et chercheure en arts du spectacle

Laure Fernandez est enseignante et chercheure en arts du spectacle, associée à l'UMR Thalim (CNRS, Université Sorbonne Nouvelle, ENS). Depuis son doctorat qui proposait une approche de la théâtralité dans les arts visuels, son travail – à la croisée de l'esthétique, de l'histoire et de la théorie des arts – porte sur les formes scéniques contemporaines (théâtre, danse, performance) et les transferts artistiques. Elle poursuit une activité d'enseignement, de direction de mémoires et de diplômes en écoles nationales supérieures d'art et de design. Récemment, elle a codirigé avec Bénédicte Boisson (Université Rennes 2) et Éric Vautrin (Vidy-Lausanne) le projet de recherche « NoTHx-Nouvelles Théâtralités », dont le séminaire a été accueilli par Philippe Quesne et le théâtre Nanterre-Amandiers, avant de donner lieu à une publication (Le Cinquième Mur - scènes contemporaines & nouvelles théâtralités, Les presses du réel, 2021). Elle codirige actuellement avec Bénédicte Boisson le projet de recherche « RELIRE : Refaire les liens, inverser le regard (pratiques, discours et histoire du théâtre, de la performance et des scènes performantielles – 1950-2020) ».

Olivier Vadrot

Architecte

Olivier Vadrot est né en 1970. Il vit et travaille à Beaune, en Bourgogne. Sa carrière s’est très tôt déterminée à la croisée de nombreux domaines : l’architecture, le design, le commissariat et la scénographie d’exposition, la scène théâtrale et musicale. En parallèle de ses études à l’École d’architecture de Lyon, il se lance dans l’aventure collective du Théâtre Pluzdank (1996-2001). Il cofonde le centre d’art contemporain La Salle de bains à Lyon (1999) puis le groupe Cocktail Designers (2004) au sein duquel il conçoit plusieurs dispositifs d’écoute pour des labels musicaux (Le Kiosque électronique, 2004 ; Icosajack, 2007). Son séjour à la Villa Médicis en tant que scénographe (2012-2013) marque un important tournant dans son parcours.

Du Circo minimo conçu lors de cette résidence à l’Enquête Cavea, qui l’a ensuite conduit à faire des relevés dans la plupart des édifices de spectacle antiques, sa pratique personnelle s’est récemment affirmée en se recentrant autour de micro-architectures permettant de faire assemblée (Faire c’est dire, 2017), de façonner le collectif (Les Tribunes, 2015), de catalyser des débats (Cavea, 2016). Si certains de ces dispositifs sont nomades, reproductibles et éphémères, réduits à des formes essentielles et réalisés dans des matériaux peu coûteux, d’autres ont été plus durablement implantés dans l’espace public (Conversations, 2018 ; Orchestre, 2018 ; Les cercles lieurs, 2023). Un premier ouvrage monographique, ayant pour titre Mêlées, lui a été consacré en 2020 aux éditions Catalogue Général, Paris.

Méthodes mobilisées :

  • Atelier bois équipé de machines professionnelles, salles de cours, salle polyvalente    
  • Acquisition technique incluant une introduction au fonctionnement des outils, une initiation à leur entretien et leur utilisation sécurisée 
  • Fourniture des matériaux 
  • Conférences
  • Répartition pédagogique : 50 % de pratique, 50 % d’apports théoriques
  • Participation active et expérimentation des participants sont privilégiées 

Lors de ce workshop, les participants seront nourris par des discussions avec une chercheuse et un architecte, et encadrés par un designer et un artisan. Ilsseront formés aux méthodes de mise en œuvre de leurs idées et projets, ainsi qu’à leur mise en scène dans différents contextes. Ce programme amène les participants au cœur de l’atelier bois de Campus MaNa, et propose une expérience collaborative unique pour imaginer les usages de demain. 

Modalités de suivi et d’évaluation :

  • Entretiens individuels et collectifs
  • Dossier de conception à réaliser (trame fournie)
  • Acquisition des techniques de base de la menuiserie
  • Restitution collective : rapport d'expérience à l’issue de la formation (précision et clarté de la présentation orale)
  • Feuille d’émargement par demi-journée
  • Attestation de réalisation délivrée par Campus MaNa

Durée et modalité d'organisation :

Public visé :
Professionnel de la création
Prérequis :
Lettre de motivation (1500 caractères maximum espaces compris) et envoi d'un portfolio
Langue(s) :
Français
Anglais
Dates :
Du 23/09/2024 au 27/09/2024
Durée :
5 jours
Horaires :
9h-13h — 14h-18h
Organisation :
à Campus MaNa
Nombre de participants : 
10
2400 euros HT
Ce tarif comprend le coût de la formation, l’hébergement et la pension complète, les matériaux et les équipements de protection individuelle. 
Votre formation peut être financée par votre OPCO, renseignez-vous !

Déroulé de la formation :

Bientôt disponible

Lieu :

Campus MaNa Domaine du Croisil 89350 Champignelles France

Accessibilité :

Pour toute situation de handicap merci de nous contacter afin d’envisager la faisabilité

Délais d'accès :

Jusqu’à 14 jours avant le début de la formation et en fonction des places restantes
crossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram